Réfléchir bioclimatique

L’architecture bioclimatique est l’art et le savoir-faire de tirer le meilleur parti des conditions d’un site et de son environnement, pour une architecture naturellement la plus confortable pour ses habitants. 

Définition et objectifs d’une conception bioclimatique


Construire bioclimatique veut dire construire en prenant en compte les interactions entre le climat et l’écosystème. Plus simplement, qu’on construit en s’adaptant au mieux au site de la construction. Cette adaptation a deux buts principaux :

 

  • Se protéger des aléas du climat (froid/chaud, vent, pluie etc.)
  • Profiter des bienfaits du climat (lumière, chaleur ou fraîcheur naturelle selon la saison, brise douce, etc.)

 

Une maison bioclimatique moderne se doit également de prendre en compte deux autres aspects qui ne sont pas directement liés au confort : la qualité sanitaire du lieu de vie créé, et l’impact écologique global de la construction. Ces deux points tendent de plus en plus à être associés à la démarche bioclimatique, ce qui devrait conduire à terme le bioclimatisme à construire des maisons réellement écologiques sur toute la ligne.

bioclimatique - ecologie - maison ecologique - grenoble - maison bois - architecture

Avantages de l’architecture bioclimatique


Prendre en considération les caractéristiques environnantes (terrain, environnement proche, exposition, micro-climat, vents dominants, soleil, végétation, altitude, etc) dès la conception permettra d’organiser les différentes pièces de sa maison en fonction de la distribution de la lumière.

 

Mais aussi, limiter les déperditions en optimisant la forme des volumes et leurs fonctions (sas d’entrée, espace tampon, circulations, protections face aux vents dominants…), l’importance des parois pleines et vides avec un dimensionnement cohérent, la qualité des vitrages utilisés, un système constructif juste, une très bonne isolation des parois (les sols aussi).

 

Cela permettra également d’utiliser au maximum les apports en énergie renouvelables, solaire en période froide notamment, de limiter les surchauffes estivales (présence de dépassé de toiture, de pare-soleil ou brise soleil, de treillage, de plantes ou d’arbres à feuilles caduques…), de profiter de l’inertie thermique des matériaux.

 

Enfin, un facteur nouveau est apparu : l’étanchéité à l’air. L’objectif d’un bâtiment étanche à l’air est de contrôler et minimiser les entrées d’air non souhaitées dans le bâtiment. A titre d’exemple, La RT 2012 impose que la totalité des infiltrations d’air représente une surface inférieure à celle d’une carte de crédit.L’impact sur le confort thermique et sur la facture énergétique est donc très important en hiver (chauffage), comme été (climatisation).

 

Au final, l’effet escompté par ce type de réflexion est l’obtention du confort en été comme en hiver, de jour comme de nuit, en limitant au maximum les besoins énergétiques autres que ceux offerts par l’environnement extérieur.

Si vous souhaitez réfléchir bioclimatique, n’hésitez pas à nous confier votre projet.

NOUS CONTACTEZ
Facebook
Pinterest
Instagram
LinkedIn
Houzz